10 avril 2010

Les bons conseils de tata P. (1)

Dans une autre mais récente vie et sur un autre blog, j'avais proposé un texte donnant de précieux et avisés conseils pour des chanteurs débutants : comme je me dispose à vous en concocter une suite, je vous  ai reproduit le dit texte ici dans cette vie présente et sur ce nouveau blog

Tu veux pousser la chansonnette et tu ne sais pas comment t'y prendre? Ecoute les bons conseils de tata P. :

Quelques exercices préparatoires seront bienvenus:

1- Exercice sponsorisé par l'association de prévention des risques buccodentaires. Dans ta salle de bains, et devant ta glace, lave toi les dents: tu seras sûr de ne pas déranger ton public par ton haleine. Il faut toujours respecter son public, et encore plus quand on n'en a pas encore. Pendant que tu te laves les dents, si possible avec une brosse à dents électrique, pour couvrir le bruit, (respect du public déjà cité, et des voisins qu'il faut toujours ménager, question de savoir vivre...), commence par produire quelques bruits de gorge. Observe la position de ta bouche et de ta langue.

L'intérêt de l'activité brossage de dents est que tu es obligé d'avoir la bouche ouverte, d'au moins de la taille du manche de la brosse à dents. Un des plus gros défauts du chanteur, c'est qu'il s'imagine pouvoir chanter la bouche fermée. Grossière erreur ! Le chant c'est du son et le son c'est de l'air qui en passant par les cordes vocales les fait vibrer. Et l'air doit bien sortir ! Si le chanteur ferme la bouche, l'air sort par le nez. C'est une option qui fait perdre beaucoup de la richesse du chant, on ne peut plus prononcer de paroles intelligibles...

L'autre avantage de cet exercice préliminaire est qu'il permet à l'apprenti de disposer d'un miroir facilement, qu'il peut couvrir ses bruits incongrus en ouvrant un robinet, et qu'en France, tout le monde sait que chanter dans sa salle de bains est bien vu ("tiens, il est de bonne humeur!"), et ne porte pas à conséquence. Pas de complexe à avoir, chanteur de salle de bain = chante faux mais avec beaucoup d'enthousiasme et sans déranger personne. Que l'apprenti ne se prive pas du plaisir des gargarismes, et d'y mêler force borborygmes, d'abord c'est marrant et on n'a pas souvent d'occasions de rigoler, et en plus, ça détend le pharynx, ça permet d'explorer des sensations nouvelles au niveau du palais mou, de l'espace qu'on peut y créer et qui sera si important pour y installer le son ensuite.

Palais mou ? Kézako se demande le chanteur débutant. Non, ce n'est pas une version guimauve du HLM du notre "Nicolas le petit". Cher ami débutant, si tu explores ta bouche de ta délicate langue, tu reconnaitras tes dents formant deux arcs, l'un en bas, l'autre en haut. Entre les dents du haut, tu sens une voute solide: c'est le palais. Toujours en haut, mais à l'arrière de la bouche, tu sens une partie plus souple et qui chatouille un peu si tu l'effleures de ta langue. C'est là le palais mou. Amuse-toi devant ta glace à créer de l'espace entre cette partie de l'arrière de ta bouche et la base de ta langue. Cette zone là est très importante pour le reste de ta carrière future. Autant faire connaissance avec elle tout de suite...

Voilà, cher ami débutant, tu es peut-être dérouté par ces (longs) préliminaires, mais ne crains rien, si tu suis ces conseils avisés, et comme je sais que tu as une hygiène irréprochable, tu vas pouvoir t'exercer trois fois par jour, après chaque repas, tu vas très vite pouvoir sortir de ta salle de bains et pousser tes premières roucoulades.

Fin du premier exercice, la suite au prochain numéro!

Posté par chez perne à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les bons conseils de tata P. (1)

Nouveau commentaire